Rechercher

[Découpe vinyle] Cas d'utilisation

Dernière mise à jour : 7 mai 2021

La découpe vinyle est une machine pilotée par ordinateur qui déplace une lame sur une surface afin d'y découper des formes. Nous disposons d'une machine de la marque Roland, la GS-24.

Ses caractéristiques sont les suivantes :

- Fichiers acceptés : JPG - PNG

- Logiciel de pilotage : Cut Studio

- Taille de découpe maximale : 584mm x 25 000mm

- Applications : Fabrication d'autocollants, découpe vinyle pour flocage, pochoirs ...


Fabriquer un sticker simple


Pour fabriquer un autocollant il faut commencer par récupérer une image. Pour que cela fonctionne bien il faut que l'image ait les caractéristiques suivantes :

  • Etre au format PNG ou JPG

  • Etre de bonne qualité (pas pixelisée)

  • Etre composée de blocs unicolores

Le logiciel de la machine permet de transformer les contours des images en lignes de découpe. Il est important d'utiliser une image de bonne qualité pour avoir de bons tracés.

NOTE : Il est tout de même possible de modifier manuellement les trais par la suite.

D'autres options du logiciel permettent par exemple de copier le nombre de découpes, de redimensionner la découpe, de préparer un contour pour effectuer du désherbage ...

Pour la découpe nous utilisons des feuilles de vinyle autocollantes. Il est important pour cette machine d'avoir une feuille en deux couches (comme un autocollant) . Il faut alors régler la force avec laquelle la lame coupe pour tracer la forme sur la première couche tout en laissant la seconde intacte. C'est primordial car si l'on coupe tout, la feuille va se plier et la machine va se mettre en défaut. Une fois la feuille chargée on n'a plus qu'à envoyer le fichier à la machine :

Après la découpe, on passe à l'étape du désherbage. On va enlever les parties inutiles avec des outils adaptés (pinces de précision).

Avec un peu de patience et de pratique, on arrive à enlever le vinyle superflu. La prochaine étape est de coller une feuille de transfert transparente et de s'assurer que la feuille adhère bien grâce à une raclette.

Il ne reste alors qu'à découper à l'aide de ciseaux les autocollants individuellement.


Fabriquer un sticker plus complexe


Il est également possible de fabriquer des stickers plus complexes, avec plusieurs couleurs, en superposant différents dessins.


Le principe de fabrication reste le même. Nous allons prendre le cas d'un sticker à deux couleurs :

Pour pouvoir superposer la découpe orange et la noire, on va simplement ajouter des rectangles (au moins deux). La taille et le positionnement n'est pas primordial. Ils seront découpés, et nous serviront comme référence pour superposer correctement les deux couleurs:

Il nous suffit ensuite d'enregistrer deux images (une avec le noir et le bleu et une avec le orange et le bleu).

On utilise des feuilles de couleurs différentes, on découpe, on désherbe :

Pour l'étape suivante, on va à l'aide d'un film de transfert, prendre l'un des deux stickers (le orange dans notre cas) et le placer sur l'autre en superposant les rectangles.

En retirant le film de transfert et les rectangles, on obtient le sticker placé:

Il ne reste qu'à rajouter du film de transfert ; l'autocollant est finalisé et prêt à être utiliser.

Il est possible de rajouter autant de couches et de couleurs que l'on souhaite pour réaliser des stickers plus complexes.


Cas d'utilisation : Un sticker décoratif


Pour appliquer un sticker, il suffit de retirer soigneusement la partie inférieure (opaque) et de placer le sticker avec la feuille de transfert sur la surface (nettoyée) désirée. Il faut là aussi être méticuleux, si le sticker reste collé sur la surface opaque il ne faut pas hésiter à réutiliser la raclette.

Ensuite il suffit de retirer la feuille de transfert. Là aussi si besoin il ne faut pas hésiter à utiliser la raclette pour que le sticker adhère bien à la surface.


Cas d'utilisation : Transfert sur tissu


Nous allons ici transférer le vinyle sur un masque en tissu mais il est possible de faire des transferts plus gros sur des T-shirt par exemple. Pour commencer il faut positionner le sticker sur le tissu en utilisant la même technique qu'auparavant. Cependant cette fois si c'est un peu plus délicat car le tissu est souple et l'adhésion est moindre que sur une surface rigide est lisse.

Nous allons ensuite utiliser notre presse à chaud pour effectuer le transfert. La presse à chaud est constituée d'une plaque chauffante, d'un minuteur et d'un levier pour compresser la plaque chauffante contre la base de la machine. Un bon réglage que nous avons trouvé pour cette application est de chauffer la presse à 160°C.

Une fois la presse à température, il ne nous reste qu'à placer le tissu dans la machine entre deux feuilles de téflon (pour éviter que le tissu ne colle). Du papier sulfurisé fonctionne également. Il ne reste qu'à presser le tissu pendant 15 secondes.

Le résultat est le suivant, une personnalisation unique du masque !

Voici un autre exemple avec plusieurs couleurs :


54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout