Rechercher

[Impression 3D] Impression continue

L'impression 3D FDM change notre manière de vivre. En effet cette technologie permet de fabriquer des objets complexes et variés. Malgré cet avantage un gros inconvenient est le temps d'impression. Cette caractéristique nous oblige entre chaque impression à enlever une pièce pour en lancer une autre. La machine pouvant travailler 24/24 on perd potentiellement du temps d'impression. Aujourd'hui on vous montre comment nous avons mis en place une machine avec une excellente qualité d'impression complétement automatisée (avec déchargement des impressions et relance automatique).


L'IMPRIMANTE 3D


Pour cette expérimentation nous nous sommes basés sur le modèle d'imprimante open source bear frame upgrade dérivé d'un modèle qui a fait ses preuves : la prusa MK3S.

source : github.com


Il existe des kits en ligne que l'on peut acheter. Il faut imprimer les pièces nécessaires et une fois assemblée l'imprimante fonctionne exactement comme une Prusa MK3s.


LA SOLUTION D'AUTOMATISATION


Nous allons tester la solution d'automatisation de Quinly : 3D QUE



L'idée ici est de créer une séquence de déchargement et de relance. Une fois l'impression 3D terminée, la machine refroidit et la tête d'impression va pousser la pièce vers un contenant avant de lancer l'impression suivante.


ADAPTATION MECANIQUE DE LA SOLUTION


Le kit Quinly n'est pas adapté pour la machine que l'on a montée. Cependant grace aux ressources open sources, il est possible d'adapter nous même les pièces à notre modèle. Il fallait ici créer plusieurs pièces :

  • Des pièces pour connecter la machine à des extrusion 30x30 (pour pencher la machine à un angle de 20° afin de faciliter la poussée de l'impression hors du plateau)

  • Des pièces à positionner sous le plateau afin de guider l'impression une fois décollée

  • Des pièces pour éviter que les impressions ne tombent sous la machine

  • Des pièces pour connecter le bac de récupération directement sur la machine


Une fois tout imprimé et assemblé nous avons notre machine.


MISE EN OEUVRE DE LA SOLUTION EN LIGNE


Pour que la solution fonctionne, il faut connecter la machine à internet. Pour cela on peut brancher une raspberry pi (un micro ordinateur) sur laquelle on peut faire tourner un serveur. On pourrait ainsi se connecter à la machine à partir d'un ordinateur en allant sur un site internet. On peut alors piloter la machine à distance. La solution open source la plus célèbre pour ce genre d'application est octoprint. Quinly propose une image constructeur simplifiée.


Une fois le tout installé, on peut accéder à l'interface en ligne de la machine.


Tout est très bien expliqué sur le site du fabricant pour une mise en route rapide.


TEST DE LA SOLUTION


Maintenant que tout est fonctionnel, il ne nous reste qu'à tester la solution. Pour cela rien ne change par rapport à d'habitude, on part d'un modèle 3D. Nous allons profiter de ces tests pour vider nos fonds de bobines de filament en imprimant des stylos personnalisés.


On prépare l'impression dans le slicer comme d'habitude.


On enregistre le code sur notre ordinateur et on se connecte à la machine via le serveur en ligne.


Ici on peut uploader les codes des pieces que l'on a préparés. La solution nous permet plusieurs options :

  • Imprimer la même pièce un certain nombre de fois

  • Préparer une queue d'impression avec plusieurs modèles à imprimer à la suite


On lance alors la machine et tout est ensuite automatique. On peut controller à distance la machine, changer des paramètres, arrêter la machine… Il est également possible de brancher une webcam pour controller à distance ce qu'il se passe.


Après l'impression et la phase de refroidissement la machine va enlever la pièce. puis lancer la suivante.


NOTE : Le temps entre chaque impression dans notre cas est de 25mn.


Cette méthode permet d'optimiser les temps d'utilisation des machines tout en enlevant les temps necessaires aux manipulations entre les impressions.


Et voilà comment on passe de la préparation d'un fichier d'impression à de nombreuses pièces fabriquées.



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout